Travaux de rénovation énergétique : l’épineuse question du financement

No Comments

Photo of author

Par Thibaut

Chaque année, des millions de Français investissent dans la rénovation de leur habitation, que ce soit pour embellir leur intérieur, améliorer le confort ou réduire leurs factures énergétiques. Les aides de l’État sont un véritable coup de pouce pour se lancer… mais les demandes ont chuté de 40% depuis le début de l’année selon Les Echos. Quel impact sur les travaux de rénovation ? Une étude menée en avril par Flashs-Selvitys pour le compte du courtier en ligne Ymanci nous éclaire sur les coûts et les financements des travaux des Français.

Quels travaux pour quel budget ? Comprendre les choix des Français

Des petits travaux plutôt que les chantiers d’ampleur

La diversité des travaux de rénovation entrepris par les propriétaires français reflète une gamme étendue de motivations et de besoins. Selon l’étude de Flashs-Selvitys pour Ymanci, les travaux courants d’embellissement intérieur, comme la peinture ou le changement des sols, dominent les initiatives avec 66% des propriétaires s’y consacrant. Ces projets, souvent perçus comme moins coûteux et plus faciles à réaliser, montrent une préférence pour des améliorations esthétiques immédiates.

La nature des travaux réalisés par les Français

D’autre part, près de la moitié (47%) des propriétaires se sont lancés dans la rénovation de pièces clés comme la cuisine ou la salle de bain. Ces rénovations, plus substantielles, impliquent généralement des investissements plus importants et des retours sur investissement à plus long terme, tant en termes de valeur ajoutée au logement qu’en confort amélioré.

Les travaux de rénovation énergétique, tels que l’isolation et l’installation de panneaux solaires, représentent également une part significative avec 31% des propriétaires qui les adoptent. Ces travaux sont essentiels pour ceux qui cherchent à réduire leurs factures d’énergie et à augmenter l’efficacité énergétique de leur domicile.

Des montants moyens inférieurs à 10 000 €

Quant aux budgets, l’étude révèle des chiffres éloquents : la plupart des travaux sont réalisés avec des budgets relativement modestes. Pour le rafraîchissement intérieur, 84% des propriétaires ont dépensé moins de 10 000 €. Même pour des projets plus conséquents comme la rénovation intérieure (55%) et les travaux énergétiques (53%), une majorité a investi moins de 10 000 €.

Le coût des travaux pour les Français

Les seuls travaux nécessitant souvent des dépenses supérieures à 20 000 € sont les agrandissements de domicile, avec 44% des propriétaires engagés dans de telles extensions signalant des coûts au-delà de cette somme.

Ces données illustrent non seulement la diversité des projets de rénovation entrepris mais aussi les différentes échelles de budget que les Français sont prêts à allouer à l’amélioration de leur habitat. Les décisions de financement, influencées par les coûts prévus, sont donc cruciales pour comprendre comment les propriétaires planifient et exécutent ces travaux.

Financer la rénovation : l’importance des aides et des crédits 

Lorsqu’il s’agit de financer des travaux de rénovation, les propriétaires français disposent de plusieurs options, chacune adaptée à différents types de projets et budgets. Selon l’étude réalisée par Flashs-Selvitys pour Ymanci, environ 30% des propriétaires ont souscrit un crédit pour financer leurs travaux, une pratique qui semble se maintenir stable puisque 27% des personnes envisageant des travaux prévoient également d’emprunter.

La peur de l’emprunt, l’attrait du taux d’intérêt

Mais l’usage du crédit fait encore peur : 16% des propriétaires n’envisagent de réaliser des travaux dans leur logement pour ne pas s’endetter. Pour ceux qui envisagent de sauter le pas, c’est avant tout le taux d’intérêt (55%) qui sera le facteur le plus important, suivi du montant des mensualités (26%) puis de la durée du remboursement (10%). 

Les critères de choix du financement

Le regroupement de crédits pour faciliter les travaux

Avec 17% des propriétaires ayant eu recours à cette option pour financer leurs rénovations, le regroupement de crédits se présente comme une solution intéressante pour ceux qui gèrent plusieurs emprunts. Cette méthode permet de consolider divers prêts en un seul, souvent avec un taux d’intérêt réduit et une durée de remboursement ajustée, facilitant la gestion financière sur le long terme.

24% des propriétaires interrogés n’auraient ainsi pas pu financer leurs travaux sans le regroupement de crédit et 36% estiment que cela aurait été plus difficile sans passer par cette solution.

Le regroupement de crédit pour financer des travaux

Des aides publiques décisives pour la réalisation des travaux

Un nombre significatif de propriétaires bénéficie également d’aides publiques, telles que MaPrimeRenov’, pour soutenir leurs efforts de rénovation énergétique. Ces aides peuvent réduire considérablement le coût initial des travaux, rendant des projets autrement coûteux plus accessibles.

L’existence des aides publiques a même été décisive pour 55% des propriétairesqui ont réalisé des travaux de rénovation énergétique, même si dans les faits, tous n’ont pas pu en bénéficier. 31% n’étaient pas éligibles à ces aides et 5% ont abandonné face aux démarches trop compliquées.

Les aides publiques pour financer des travaux de rénovation énergétique
Photo of author
A propos de l'auteur

Rendre la banque et l'assurance plus facile pour les clients a été le mantra de Thibaut pendant 7 ans dans l'un des principaux groupes bancaires français. Aujourd'hui, il partage son expertise sur Bankiz.

Laisser un commentaire