Que vérifie la banque pour un prêt immobilier ?

Photo of author

Par Thibaut

Demander un prêt immobilier auprès d’une banque est une démarche longue et compliquée. Avant de l’accorder, elle se penchera sur votre situation personnelle et professionnelle pour s’assurer que vous êtes en mesure de rembourser le crédit accordé.

Quels sont les critères pour l’obtention d’un crédit immobilier ?

Tout d’abord, il faut avoir à l’esprit qu’une banque n’aime pas prendre de risque, que ce soit pour ses intérêts comme pour ceux de ses clients. Elle doit s’assurer que vous serez en capacité de rembourser vos dettes sur toute la durée de vie de l’emprunt. C’est pourquoi elle s’intéressera à votre situation passée, actuelle et future pour anticiper le risque.

Cette notion est particulièrement importante dans un projet immobilier où les sommes en jeu sont importantes et vous aidera à comprendre pourquoi votre banque vous demande de nombreux éléments avant de vous prêter de l’argent pour votre projet. Bref, pour obtenir un prêt immobilier, soignez votre profil emprunteur.

Pour obtenir un crédit immobilier, voici les principaux critères pris en compte par une banque :

  1. Taux d’endettement maximal de 35%: Il s’agit du pourcentage de vos revenus utilisés pour rembourser vos mensualités de crédits. Respecter ce seuil permet de rassurer la banque sur votre capacité à rembourser le prêt.
  2. Étude des dossiers individuellement : Les banques examinent chaque dossier et peuvent adapter leurs critères en fonction du profil de l’emprunteur, tels que les revenus élevés, les primo-accédants ou les investisseurs.
  3. Apport personnel : Disposer d’un apport personnel facilite l’accès au prêt immobilier en démontrant votre capacité d’épargne et votre sérieux aux organismes financiers.
  4. Gestion financière saine : Vos relevés bancaires doivent témoigner d’une bonne gestion de vos comptes, sans découverts et avec des prélèvements réguliers honorés.
  5. Situation professionnelle stable : Les banques privilégient des situations professionnelles stables, telles qu’un CDI, un statut de fonctionnaire ou d’autres situations avec des revenus réguliers.
  6. Situation personnelle : L’âge, la nationalité et le lieu de résidence peuvent également influencer l’obtention d’un prêt immobilier.

Vos revenus

Les banques examinent toutes vos sources de revenus, y compris les salaires, les revenus locatifs, les pensions de retraite, les pensions alimentaires, etc. Elles vérifient vos bulletins de salaire et les déclarations fiscales pour évaluer votre capacité à rembourser le prêt. Un revenu stable et régulier est préférable pour les prêteurs.

Votre emploi

La stabilité professionnelle est un critère important pour les banques lorsqu’elles accordent un prêt immobilier. Les prêteurs examinent votre contrat de travail, votre ancienneté et le secteur d’activité de votre employeur. Un salarié en CDI depuis 15 ans dans une entreprise ou un enseignant avec le statut de fonctionnaire présenteront ainsi moins de risque qu’une personne en CDD ou qui vient de prendre un nouveau poste. Des revenus supplémentaires, comme des primes ou des commissions, peuvent également être pris en compte dans l’évaluation de votre capacité de remboursement.

Votre capacité d’endettement

La capacité d’endettement est le montant que vous pouvez emprunter en fonction de vos revenus et de vos charges. Les banques calculent généralement le taux d’endettement en divisant vos charges mensuelles (y compris les remboursements de prêts existants) par vos revenus mensuels. Un taux d’endettement inférieur à 35% est généralement préférable. Les banques tiennent également compte du nombre de personnes à charge pour évaluer la capacité d’endettement.

Vos biens et actifs, dont votre patrimoine immobilier

Les prêteurs prennent en compte les actifs que vous possédez, tels que les liquidités, les placements boursiers, les obligations, l’assurance-vie, les biens immobiliers, etc. Ces actifs peuvent être utilisés comme garantie pour le prêt immobilier ou pour démontrer votre capacité à rembourser le prêt en cas de difficultés financières.

Les prêteurs examinent plus particulièrement les biens immobiliers que vous possédez déj, tels que les résidences principales, les résidences secondaires ou les investissements locatifs. Ils évaluent la valeur de ces propriétés et les revenus locatifs qu’elles génèrent pour déterminer votre capacité à gérer un prêt immobilier supplémentaire.

Votre historique bancaire

Un historique financier solide est essentiel pour convaincre les prêteurs de votre fiabilité en tant qu’emprunteur. Les banques examineront vos relevés bancaires pour vérifier si vous avez respecté vos engagements financiers, comme les paiements de factures et les remboursements de prêts existants. Un historique sans découverts et incidents de paiement sera perçu favorablement.

Les autres dettes

Les banques tiennent compte de toutes vos dettes existantes lorsqu’elles évaluent votre demande de prêt immobilier. Cela comprend les prêts personnels, les cartes de crédit, les prêts étudiants, les prêts automobiles et autres. Un endettement trop important peut réduire votre capacité d’emprunt pour un prêt immobilier.

Votre âge

Enfin, l’âge est un facteur que les banques prennent en compte pour déterminer la durée du prêt immobilier. Les emprunteurs plus jeunes ont généralement plus de temps pour rembourser leur prêt et présentent un risque de décès ou d’invalidité plus faible. Tandis que les emprunteurs plus âgés se verront proposer des durées de prêt plus courtes en raison de l’approche de la retraite et de l’espérance de vie. Les banques tiennent également compte de l’âge de votre conjoint et de vos enfants pour évaluer la durée du prêt et les risques associés à votre situation familiale.

En conclusion, les banques prennent les critères mentionnés ci-dessus très au sérieux afin de déterminer si vous êtes un bon candidat pour un prêt immobilier et quel type de prêt ils peuvent vous proposer.

Photo of author
A propos de l'auteur

Rendre la banque et l'assurance plus facile pour les clients a été le mantra de Thibaut pendant 7 ans dans l'un des principaux groupes bancaires français. Aujourd'hui, il partage son expertise sur Bankiz.