Que faire en cas d’accident avec un animal sauvage ?

Photo of author

Par Thibaut

On apprécie de rouler sur les routes de campagnes, et par habitude on se méfie souvent des trajectoires sinueuses et du manque de visibilité. Il est vrai que l’on a tendance à moins prêter attention aux panneaux indiquant la présence d’animaux sauvages. On peut penser qu’un accident de ce type reste anecdotique, et pourtant chaque année on compte des dizaines de milliers d’accidents … Si cela vous arrive, vous saurez comment agir.

Collision avec un sanglier, un chevreuil ou une biche : que faire ?

L’appellation « animaux sauvages » comprend tous les animaux non domestiques de type sangliers, cerfs, chevreuils.

Si vous avez un accident avec un animal sauvage vous devez en premier lieu vous protéger et protéger le périmètre accidenté avec votre gilet jaune et triangle de signalisation. Ensuite, avertissez les autorités compétentes (police ou gendarmerie selon la zone) qui attesteront de l’accident, vous remettront une déclaration à transmettre à votre assureur et pourront s’occuper de la dépouille de l’animal si l’accident lui est mortel.

Important : Ne touchez pas l’animal ou ne tentez pas de le ramener chez vous, car :

  • les animaux sauvages peuvent être agressifs et dangereux, surtout lorsqu’ils sont blessés
  • les animaux sauvages sont des espèces protégées et leur manipulation est souvent interdite par la loi.

S’il y a des blessés, il est impératif de ne pas intervenir et de contacter les services de secours (Samu ou pompier).

Un garde-chasse peut également réaliser l’attestation adéquate.

Accident avec un animal sauvage sur autoroute

En cas d’accident avec un animal sauvage sur une autoroute, voici les étapes à suivre pour garantir votre sécurité et celle des autres véhicules :

  • Arrêtez si possible votre véhicule en sécurité sur le bas-côté de la route.
  • Ensuite, allumez les feux de détresse pour avertir les autres conducteurs de votre présence.
  • Appelez immédiatement les services d’urgence (le 112 en Europe ou via une borne SOS) ou demandez à quelqu’un de le faire pour vous.
  • Puis attendez l’arrivée des autorités compétentes(police, gendarmerie ou société d’autoroute).

Dans le cas où l’accident avec un animal sauvage se produit dans une zone où il n’y a pas de panneau indiquant la présence d’animaux sauvages, il est possible de déposer une plainte contre le gestionnaire de la route (par exemple l’Etat, le département, la commune) ou la société qui exploite l’autoroute, pour tenter de les tenir responsables.

Comment déclarer l’accident à votre assurance ?

Une fois les autorités compétentes alertées, vous devez informer votre assureur automobile afin de bénéficier de l’assistance si besoin et lui déclarer l’accident. Sous 5 jours ouvrables, à partir de la date de l’accident, vous lui remettrez la déclaration ainsi que des explications supplémentaires si nécessaire.

Quelle indemnisation en cas  d’accident avec un animal sauvage ?

Lorsqu’un accident impliquant un animal sauvage se produit, les victimes peuvent avoir droit à des indemnisations pour couvrir les dommages matériels causés au véhicule ainsi que les blessures du conducteur et des passagers.

L’indemnisation des dommages du véhicule

Si vous êtes assuré « tous risques », les dommages de votre véhicule seront pris en charge par votre assurance. L’assureur pourrait retenir une franchise selon le contrat souscrit. Si les éléments de preuves retenus sont suffisants et confirment le choc avec l’animal sauvage, votre coefficient de bonus/malus ne sera pas impacté.

Si vous êtes assuré au « tiers » ou avec une « garantie dommages collision », l’assurance ne vous indemnisera pas.

L’indemnisation des blessures du conducteur

Si vous disposez d’une « garantie dommages corporels du conducteur », votre assurance pourra vous indemniser. Si vous n’êtes pas couvert intégralement, le « Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages » (FGAO) pourra prendre en charge le complément si vous en faîtes la demande pendant le délai légal.

Vous pouvez demander à votre assureur de constituer ce dossier.

L’indemnisation des blessures des passagers

Les dommages corporels causés aux passagers sont pris en charge par votre Garantie Responsabilité Civilequi est obligatoire dans votre assurance.

Vous avez évité l’accident mais êtes allé dans le fossé ?

Vous avez peut-être réussi à éviter l’animal sauvage de justesse mais votre véhicule a fini dans le fossé, dans un champ ou dans un arbre. Bonne nouvelle ? Pour l’animal oui, mais pas forcément pour vous…

Si vous êtes blessé et que vous détenez une garantie « Dommage corporel du conducteur », vous serez couvert par votre assurance auto. Généralement incluse dans les contrats d’assurance, vérifiez que vous la détenez bien ou que vous bénéficiez d’une garantie similaire.

Le FGAO, n’intervient qu’en cas de collision avec un animal sauvage et ne sera d’aucun recours dans ce cas de figure. Si votre véhicule est endommagé, dans cette situation, l’assureur pourrait considérer cela comme une faute commise par le conducteur. Pour être couvert vous devez avoir souscrit à une assurance « tous risques ».

En conclusion, un accident avec un animal sauvage peut être une expérience stressante et traumatisante pour tout conducteur. Cependant, nous vous recommandons de rester calme et de suivre les étapes appropriées pour garantir votre sécurité et celle des autres usagers de la route.

Il est également important de se rappeler que les animaux sauvages sont des êtres vivants, qui méritent notre respect et notre protection. Nous avons tous un rôle à jouer dans leur préservation et leur sécurité. Cela passe tout d’abord par réduire votre vitesse à la vue des panneaux d’avertissement et de rester vigilant sur la route, notamment lorsque vous traversez une forêt.

Qui est responsable en cas d’accident avec un sanglier ?

En cas d’accident avec un sanglier ou tout autre animal sauvage, c’est l’expert de votre assurance qui déterminera si vous êtes responsable ou non. Dans certains cas, vous pourrez également faire valoir  la responsabilité de l’autorité gestionnaire de la route ou de la société d’exploitation de l’autoroute si elles n’ont pas pris les mesures nécessaires pour signaler la présence d’animaux sauvages sur la route.

Qui est responsable en cas d’accident avec un animal domestique ?

Que faire quand on a percuté un animal ?

Accident avec un animal sauvage : quel recours ?

Photo of author
A propos de l'auteur

Rendre la banque et l'assurance plus facile pour les clients a été le mantra de Thibaut pendant 7 ans dans l'un des principaux groupes bancaires français. Aujourd'hui, il partage son expertise sur Bankiz.